Où ira votre bibliothèque universitaire ?

Crédit photo: Perrine Roguet/ Léa Fournier

À Lille 1, 2 et 3, certaines bibliothèques vont migrer dans les nouveaux Learning Center, ou se regrouper entre elles. Plusieurs milliers d’étudiants seront concernés dès la rentrée prochaine. Cartographies.

Légende:
Livres jaunes: les nouveaux Learning Center
Rouge: les bibliothèques de composante qui se déplacent intégralement
Violet: migration partielle du fond et maintien du site
Bleu: accueil d’autres fonds extérieurs

A Lille 1 :

Les bibliothèques de science de l’éducation, de physique et celle de l’école Polytech ont déjà fermé pour intégrer Liliad, le nouveau learning center qui doit ouvrir à la rentrée prochaine. Celle de géographie a déjà fermé ses portes. Côté sociologie, économie et anthropologie le centre de documentation se maintiendra et verra une partie de son fond transféré à Liliad, tout comme la bibliothèque de recherche en paléontologie et géologie. Cet été, celle de recherche en mathématique accueillera sa voisine de formation CAPES et Agrégation.

A Lille 2

Ça se passe côté santé. Le nouveau Learning Center doit ouvrir à la rentrée. Il accueillera ainsi l’actuelle bibliothèque du médecine pôle formation, celle du pôle recherche ainsi que celle de pharmacie et de l’Institut Lillois d’Ingénierie de la Santé (pluridisciplinaire). Cette nouvelle structure de 5 000m² ouvrira de 8h30 à 23h en semaine et jusqu’à 17h le samedi. Des salles d’examen, de travail et de spectacle y seront aussi logées. Plus de 600 places assises sont prévues, un « point clef quand on sait qu’il est parfois difficile d’en trouver une pour les étudiants en santé » note Yann Marchand, directeur du Service Commun de Documentation de Lille 2. « L’accent sera mis sur le confort de travail, notamment en solo avec la création de box individuels« .

A Lille 3:

Les cartes seront aussi rebattues. Les trois bibliothèques de Langues littératures et civilisations étrangères (anglais, langues germaniques et les études romanes, slaves et orientales) seront regroupées das l’actuelle bibliothèque d’anglais (Angellier) d’ici la rentrée 2018. Celle de philosophie migera dans la bibliothèque de lettres, arts et sciences du langages (Albert Marie-Schmidt). La bibliothèque des sciences de l’antiquité devrait voir ses fonds transférés dans le Learning Center prévu pour 2020. Celui-ci remplacera l’actuelle bibliothèque centrale.

Pourquoi de tels déménagements ?

  • Parce que les trois universités lilloises accueillent des Learning Center, grands pôles de documentation multiusages. Liliad à Lille 1 et le Learning Center Santé sont les produits des Plan Campus nationaux initiés en 2008 et 2010. Celui de Lille 3 relève d’un contrat-plan Etat-Région.
  • Plus largement, ces projets s’intègrent dans celui de fusion des universités lilloises initié pour l’IDEX, dans une optique de pôles d’excellences. 
  • Répondre à une population étudiant toujours croissante, la troisième de France*. Rien qu’à Lille 2 Droit et Santé, les effectifs ont augmenté de 45% en 13 ans.**

Learning Center ?
Concept venu d’Outre-Manche dans les années 90, il s’agit de créer des espaces « modulables » et « ouverts » pratique pour les usagers et ouverts aux publics non-universtaires: scolaire, monde économique. L’idée est de décloisonner la bibliothèque, d’en faire un lieu de travail mais aussi d’innovation, de rencontre et de détente. C’est aussi une vitrine pour l’université. A voir si la pratique rejoindra la théorie.

Comment ?

Une enquête de fréquentation des bibliothèques a été lancé le 25 mars par l’Université de Lille, et ce jusqu’au 29 avril. Les documentalistes assurent qu’il n’y aura pas ou peu de périodes d’indisponibilité des fonds transférés. Les responsables des Services Communs de Documentation de Lille 2 et 3 affirment que les emplois d’étudiants moniteurs ne devraient pas être réduits. Au contraire peut-être car les horaires d’ouvertures seront élargis.

A ce titre, la Bibliothèque centrale de Lille 3 a lancé sa campagne de recrutement de moniteur étudiants pour l’année 2016-2017, jusqu’au 13 mais sur l’Espace Numérique de Travail (ENT).

C’est en tous cas une des promesses du plan national « bibliothèque ouvertes«  annoncé par le gouvernement en février dernier. Il vise à ouvrir au moins une bibliothèque jusqu’à 22h du lundi au vendredi, et le dimanche, et ce pour chaque université, et donc a créer des emplois étudiants. Le plan devrait s’établir de la rentrée 2016 jusqu’à 2019.

*Source: Secrétariat d’État à l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Atlas régional des effectifs étudiants en 2013-2014, publié en juin 2015
** Source: Université Lille 2 Droit et Santé. « En 2001 elle comptait 19 557 étudiants contre 28 403 en 2014, soit une augmentation de 8 846 étudiants (+45%) en 13 ans. « 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *